La Chapelle de Mans

Entre ses habitants et la chapelle de Mans, une longue histoire d’un attachement sans faille. C’est un testament portant la date du 29 et 30 septembre 1631 qui fixe l’origine de la petite chapelle.

chapellemans007

Par testament, Marguerite De Lorme, veuve de feu Jean De Lorme, demande de faire bâtir une chapelle si ses filles sont épargnées par la terrible peste qui frappe durement l’Europe.

Ses deux filles échappèrent à la contagion et la chapelle fut construite en l’honneur de St Roch dont le culte est invoqué contre la peste et les maladies contagieuses. C’est en 1635 qu’apparaît sur les registres la Chapelle de Mans pour la première fois. Cette chapelle qui avait d’autres proportions par le passé s’est vue partiellement détruite. En effet, le Chœur en a été retranché pour permettre le passage de la route de Charolles. Les habitants de Mans ne désarmèrent pas et reconstruisirent le bâtiment qui sera achevé en 1832. C’est à cette date que les habitants de Mans devinrent propriétaires de la chapelle.

Cette propriété est attestée par un document signé le 23 août 1919 pour copie conforme par le maire d’alors Monsieur Vaizand.
De 1832 à nos jours le bâtiment fut l’objet de soins attentifs et suivis pour nous livrer une chapelle à laquelle la tempête de l’hiver 1999 endommagea durement le clocher et sa croix. Les villageois se sont une nouvelle fois mobilisés en 2000 en créant « l’Association Pour la Sauvegarde de la Chapelle de Mans » de manière à poursuivre les travaux extérieurs : drainage, crépit, gouttières, abat-sons, vitraux, grille de porte d’entrée. Grâce à l’énergie de cette association et après 4 jours de travaux, les habitants de Mans ont pu découvrir une chapelle avec un nouveau crocher flambant neuf

Par la suite les efforts se sont consentis sur les travaux intérieurs de la chapelle. La restauration de la chapelle trouve un sens dans le fait qu’elle est rendue vivante par les assemblées de prières qui s’y tiennent régulièrement au cours de l’année soit une messe mensuelle en semaine et au mois de mai la prière quotidienne de Marie.

En août 2003, Marie Claude Augagneur présidente de l’association avait invité les habitants du village pour l’inauguration de la chapelle. Cette cérémonie s’est déroulée en présence de Jean-Marc Nesme, député, Jean-Paul Michel, maire de Dyo, de l’Abbé Laroche et de Père Benoît de la grande paroisse Sainte Marie sous Dun.

Puis en 2006, ce sont les travaux intérieurs qui ont été inaugurés.

chapellemans2006b

Le 18 août 2014 marque la fin des travaux de restauration de l’intérieur de la chapelle. Le plafond a voussures du 17e siècle a été réalisé par Mr Duperret, et les peintures polychromées par Mme Marconnet avec la collaboration de Marie-Hermine Devillard et de Mr De Gail. Pour mener à bien ce projet, les habitants du hameau de Mans ont eu à coeur de donner leur avis, soutien et à ce jour sont heureux d’avoir participer à cette pièce maîtresse, véritable oeuvre d’art.

Pour célébrer la fin des travaux, Monseigneur Benoït Rivière, évêque d’Autun, est venu célébrer l’office en compagnie du Diacre Jean-Philippe Descharne et du Père Prevot. Isabelle Lenglain, maire de Dyo était également présente.

Fin 2015, l’association lance un appel aux dons afin de rénover la couverture du toit de la chapelle et de l’auvent de la porte d’entrée. En effet, la vétusté des tuiles provoquait des infiltrations d’eau venant endommager le plafond et ses peintures polychromes restaurées en 2014.

Après avoir récolté la somme souhaité, les travaux ont débuté dans le courant du mois d’avril 2016. Le chantier a été assuré par l’entreprise de charpente Duperret de Colombier-en-Brionnais.